Arrêter une hémorragie externe

ARRETER UNE HEMORRAGIE EXTERNE

Qu'est ce que c'est ?

Notre corps contient 5 à 6 litres de sang dont le rôle est d’apporter à nos différents organes l’oxygène et les éléments nutritifs dont ils ont besoin, et de les débarraser des déchets liés à leur fonctionnement.
Ce sang est envoyé par le cœur vers le reste de l’organisme via la grande circulation, c’est-à-dire grâce à un vaste réseau de vaisseaux sanguins : les artères, les veines et les capillaires.

Qu’est-ce qu’une hémorragie ?
Une hémorragie est un écoulement de sang hors des vaisseaux sanguins.
Une hémorragie est dite externe quand cet écoulement de sang se produit à l’extérieur du corps (blessure, plaie).
La gravité de l’hémorragie vient de ce que le volume de sang perdu menace le fonctionnement normal de l’organisme.

Que faire ?

COMMENT ARRETER UNE HEMORRAGIE EXTERNE SIMPLE ?
Le sang peut couler en cascade ou en nappe.

Dans un cas comme dans l’autre, il faut :

·                                Comprimer l’hémorragie : appliquer sur la plaie un linge propre ou un mouchoir en papier et appuyer avec la main. Ce geste suffit le plus souvent à stopper le saignement.

En cas de saignement important :

1.                               Faire asseoir ou allonger la victime

2.                               Maintenir la pression 2 minutes

3.                               Relâcher la pression

4.                               Vérifier si la plaie saigne toujours

Si l’hémorragie est arrêtée, appliquer un pansement peu serré et accompagner éventuellement la victime chez un médecin ou à l’hôpital.

Si l’hémorragie a diminué mais pas stoppé
, refaire une pression de 2 minutes.

Dans tous les cas
: surélever légèrement le membre blessé afin de limiter l’afflux de sang.

Si le saignement continue : mettre un pansement compressif, c’est-à-dire une épaisseur de linge ou de mouchoirs en papier maintenus par une bande élastique serrée (ou une bande de tissu, un foulard, une cravate, …) et amener la victime à l’hôpital

COMMENT ARRETER UNE HEMORRAGIE EXTERNE GRAVE ?
Si la technique ci-dessus ne suffit pas à stopper le saignement, l’hémorragie est grave, généralement quand une grosse artère est atteinte. Le sang sort alors en cascades.
C’est le cas notamment lors des blessures par armes blanches (couteau, tournevis, cutter, …) ou par balle.

1.                               Allonger la victime (risque d’état de choc)

2.                               Pratiquer une compression à distance de la plaie, en appuyant fortement sur l’artère blessée entre le cœur et la plaie


PRINCIPAUX POINTS DE COMPRESSION

Carotides
: artères allant de la base du cou vers la mâchoire, de part et d’autre de la trachée.

·                                si la carotide est sectionnée, l’écraser avec le pouce contre les vertèbres, entre la plaie et le cœur

Sous-clavières : artères passant dans le creux derrière la clavicule, entre le cou et l’épaule.

·                                en cas d’hémorragie au niveau de l’épaule ou de bras sectionné, écraser l’artère sous-clavière du côté de la blessure avec le pouce contre les côtes entre la plaie et le cœur

Axillaires : artères passant au creux de chaque aisselle.

·                                si un bras est sectionné ou broyé, écraser l’artère axillaire du bras blessé avec les 2 pouces contre l’humérus (os du bras) entre la plaie et le cœur

Humérales : artères passant entre le creux de l’aisselle et le coude, le long de l’humérus (os du bras).

·                                en cas d’hémorragie grave au niveau du coude ou au-dessus, écraser l’artère humérale avec le pouce contre l’humérus (os du bras) entre la plaie et le cœur

Iliaques : artères passant au creux du pli de l’aine.

·                                en cas de blessure en haut de la cuisse ou dans le pli de l’aine, écraser l’artère iliaque avec le poing, bras tendu, en pesant de tout son poids et longuement entre la plaie et le cœur

Fémorales : artères passant entre le fémur et le bord interne du genou (le côté proche de l’autre genou).

·                                en cas d’hémorragie grave au niveau de la cuisse ou du genou, écraser l’artère fémorale avec le poing contre le fémur (os de la cuisse) entre la plaie et le cœur

 

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site