La recherche sur l'histoire

Séminaire sur la ville de Tablat : Appel pour encourager la recherche sur l’histoire

Séminaire sur la ville de Tablat : Appel pour encourager la recherche sur l’histoire

    Article du quotidien national El Moudjahid

 Les participants au Séminaire national sur l’histoire de Tablat (Médéa) et ses environs ont insisté jeudi dernier sur la nécessité d’encourager  les travaux de recherche sur l’histoire de cette région.          Pour ce faire, ils ont appelé à mettre en place des équipes chargées  de la collecte de documents historiques, notamment, ceux relatifs à la période  coloniale.         
Dans leurs recommandations, les participants ont également appelé à  l’édification d’un musée d’histoire destiné à la préservation et la sauvegarde  du patrimoine matériel local, et à l'organisation, dans le sillage de cette  initiative, de rencontres entièrement consacrées aux zaouïas.         
Ils ont aussi accordé un soutien particulier aux associations qui militent  dans le domaine de la préservation de l'histoire ou du patrimoine local et l'édition des communications présentées lors de ce séminaire pour servir d'outils de travail aux chercheurs et universitaires spécialisés dans cette discipline.         
Par ailleurs, diverses pistes de recherche ont été développées lors  des travaux de la deuxième et dernière journée du Séminaire national sur l'histoire  de Tablat et ses environs, pour tenter d'esquisser le profil historique de cette  région et donner un aperçu sur la vie sociale de ses habitants, à différentes  époques de leur histoire.         
Des pistes basées essentiellement sur les récits de voyageurs et chroniqueurs,  arabes et étrangers, tels que Ibn Kheldoun, Et-Tabari, El-Bikri, Hassan El-Ouazzani,  Heizich van Maltussen, Piton, Florian Pharaon ou Stephen Cazel, dont les écrits,  renfermant de “précieuses” informations permettent, selon les intervenants,  de retracer une partie de l'histoire de cette région, depuis l'époque des grandes  conquêtes musulmanes, avec  l'arrivée de la tribu des Senhadja. La descendance de cette dernière remonte jusqu'au calife Ali Ibn Abi  Taleb, en passant par l'ère ottomane, marquée par l'émergence de “Arch Benislimane”  qui fédérait plusieurs tribus, dont celle des Beni-Mezghena qui dominait tout  l'atlas blidéen jusqu'à l'invasion françaises de 1830 où des populations entières  furent déplacées vers d'autres régions afin d'affaiblir le mouvement de résistance né dans cette partie du pays.         
Un bref rappel historique de l'épopée héroïque de la grande résistante  “Lalla Fathma Nsoumer” a été présenté lors de ce Séminaire qui a mis en exergue,  à travers cette personnalité nationale, le combat et les sacrifices de la femme  algérienne pour la libération du pays du joug colonial.

 

Commentaires (2)

1. L'administrateur (site web) 22/06/2010


بسم الله الرحمان الرحيم
و الصلاة والسلام على أشرف المرسلين سيدنا و نبينا محمد صلى الله عليه و سلم
Bonjour El Houria,
Tout d’abord , je tiens à m’excuser pour ce petit retard que j’ai fait à vous répondre parce que j’étais un peu pris ces deux derniers jours.
Je ne pense pas que je puisse trouver des mots appropriés pour vous remercier de ce travail colossal et magnifique que vous aviez fait et que vous avez voulu faire partager avec les visiteurs de ce site.Les thèmes de vos écrits sont tous d’actualité et traduisent d’une manière très sincère le fond de vos pensées.C’est l’occasion,à nos visiteurs,de se frayer un passage à travers vos écrits et faire une pénétration dans ce monde de la lumière ,lumière qui leur permettrait de voir, d’analyser et de se forger une opinion beaucoup plus claire sur les sujets traités.
Encore une fois , je vous dit et franchement que vous méritez tous les respects pour ces œuvres, produit de vos inspirations.

c'est de la bien belle ouvrage que vous nous avez fait là!!!
Bravo !!!
Mon grand souhait et de vous voir, un jour, publier vos écrits sous forme d’un recueil.
Sachez El Houria que j’étais très ému en lisant votre dernier message.Ce que je fais pour ma région est,peut-être,insignifiant par comparaison à ce que font ou avaient fait d’autres. Par ma modeste contribution,en créant ce site,j’ai voulu faire connaître l’histoire,la culture…du territoire des Beni Slimane(Tablat d'autrefois),pays de nos ancêtres.J’ai voulu,aussi,que ce site soit un espace d’échange entre tous les Tablatis dans le sens le plus large du terme(les ex Slimanis)natifs ou dont les parents sont originaires et Dieu merci,on est arrivé à déterrer,si j’ose utiliser le terme,une élite originaire de l’Arch des Beni Slimane,à l’image d’El Houria.
Merci infiniment pour l’offre que vous voulez me faire.J’en apprécie énormément votre geste.Je suis totalement d’accord.Je vous suis vraiment très reconnaissant et pardonne-moi parce que j’aurai à prendre encore une fois de votre temps et de vos moyens.Vous pouvez m'envoyer les polycopes du livre et garder l'original.جزاك الله خيرا و زادك من فضله
Je n’ai pas trouvé votre émail dans les msg que vous avez transférés au site alors j’ai publié ce commentaire.

Veuillez recevoir,chère sœur Al Houria, mes salutations les plus fraternelles.

2. El HOURYA 21/06/2010

Bonsoir Monsieur Zellagui.

J'ai en ma posséssion , un petit "bijou "de livre:

"l'Histoire de l'Algérie".
De M. Roy . 1848.
Contenant huit chapitres
Allant de la description géographique topographique de l'Algérie ,l'Afrique avant la domination romaine .....période arabe les Khalifats avec "détails des Divisions et Subdivision ......................
Vous avez à la page 29:
"Des ordonnances royales sont , pendant le cours de 1842,succéssivement organisé les commandements des indigènes.
Province ou division d'Alger:
Khalifat des Beni Soliman, Béni Djab, Arib et Kabyles, Aghalik de Kachna, Aghalik des Bédi-Menasser......
Ce livre a appartenu ,à un ENFANT de Tablat à qui son PERE natif de Béni Slimane a dit :
"Apprends La Langue car ce ne seront pas les armes qui feront de toi un Homme Libre"
Cet Homme Libre...........a dit aussi :
"Je vous apprends à vous tous mes enfants , ce que MONTAIGNE, chrétien d'origine juive ,a dit pour sauver la mémoire de son Peuple à la Planète entière , où il y avait les membres de son peuple "Exclu" .
"Les MOTS sont les armes pour se défendre."

Je vous recopie le livre sur une clé USB, et je vous l'enverrai inchaâllah , s'il vous interesse .

C'est un document historique important , il chante la gloire des Colons ......
Tout y est très intéressant de détails ,mais le détail à mes yeux ,le plus immportant se trouve à la page 226 :
Louanges à Dieu .
De la part de Said-Hadji Abd-el -Kader (que Dieu l'aide et le rende victorieux ),à l'excellence d'Alger le maréchal Vallée.
"Le Salut, la Miséricorde et la Bénidiction soient sur celui qui suit la vérité.
"Votre première et votre dernière lettre nous sont parvenus. Nous avons compris leur contenu. Je vous ai déjà ecrit que tous les Arabes de Béni-Heiznass, jusqu'au Kaf, étaient tous d'accord, et qu'il ne leur reste d'autres paroles que la guerre sainte. J'ai employé tous mes efforts pour changer leurs idées,mais personne n'a voulu de la paix,ils ont tous été d'accord
pour faire la guerre sainte,et je ne trouve pas d'autres moyens que de les écouter pour être fidèle à notre chère loi qui le commande:Ainsi , je ne vous trahis pas, et je vous instruit de ce qui, est. renvoyez mon oukil"consul" d'Oran, pour qu'il reste dans sa famille ."
Tenez vous prêt à ce que tous les Musulmans vous fassent la guerre sainte,car, s'il arrive quelque chose,je ne veux pas être accusé d'être un traître.Je suis pur,et jamais il n'adviendra de moi ,quelque chose de contraire à la nature de notre loi.
Ecrit lundi soir,11 du ramadhan 1255 ,à Médéah ,conservé par Dieu." (18 novembre 1839.)
Le Roi, quand je lui ai écrit,m'a fait répondre que toutes les affaires étaient chez vous, soit en paix , soit en haine. Je suis décidé pour la haine ainsi que tous les croyants. Tenez vous pour averti,et répondez ce que vous jugerez à propos, car les paroles
sont chez vous et non chez un autre ."

C'est une lettre que j'ai toujours ,photocopié en France pour la distribuer à tous les éminents "Intellectuels "qui dans des échanges publics
osaient commettre devant moi l'affront ,de profaner la mémoire de mon Emir Préféré " Ridhwane Allah Alaihi oua Aâla Al Tââbiine", aprés les avoir remis en place
publiquement en citant la référence du livre duquel je tenais cette information .

Livre de 286 pages Adréssé A Monseigneur DONNET
Archevêque de Bordeaux ....... ROY.

Allah Idjazikoum Bi Kheir, quand on veut détruire un Peuple, on détruit les traces de son Histoire .


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site