Tribus d'Algerie de 1830 à1900

BENI-MENAD BENI-MOHAMMED 180

du 22 sept. 1868, elle a été divisée en trois douars communes

Sahel, ElrMerit et El-Hammam. Superficie

de l'ensemble, 24,792 hect.; pop., 3,806 hab. Com.

mixte d'Hammam-Righa(Algérie, dép. d'Alger).

BENI-MENASSERou BENI-MENACEUR. Forte tribu

berbère qui habite le massif montagneux entre Miliana et

Cherchel et est divisée en deux fractions 1°les Beni-Menasser

du Nord, délimités par décret du 29 juin 1870 et

divisés en douars-communesSidi-Simian et El-Gourin.

Superf., 24,803 hect.; pop., 3,883 hab. Com.mixte de

Gouraya (Algérie, dép. d'Alger) 2» les Beni-Menasser

du Sud, délimitésle 17 oct. 1869 et divisés en deux

douars-communes Zaccar et Bou-Mad. Superf., 28,992

hect. pop., 6,661 hab. Com. mixte d'Hammam-Righa

(Algérie,dép. d'Alger). Les Beni-Menasser ont pris une

part considérable à l'insurrection de 1871 et ont pillé

plusieurs centres européens,parmi lesquels Vesoul-Benian.

BENI-MENDES.Petite tribu kabyle qui habite sur le

versant N. du Djurjura un pays âpre et qu'on ne peut

cultiver qu'avec la pioche; ils faisaient partie autrefois de

la confédération des Guechtoula. Superf., 3,000 hect.

environ; pop., 1,651 hab. répartis principalementen 4

villages.Com.mixte de Dra-el-Mizan(Algérie,dép.d'Alger).

BENI-MENGOUCH. Petite tribu berbère habitant près

du cap Milonia et à l'embouchure de l'O. Kiss, frontière

de l'Algérie et du Maroc. Superf., 3,300 hect. pop., 530

hab. Com.mixte de Lalla-Magbrnia(Algérie,dép. d'Oran).

BENI-MENGUELLET.Tribu kabyle qui habite un

pays peu accidenté, au S.-E. de Fort-National (Algérie,

dép. d'Alger). Leur territoire, assez pauvre en céréales et

en arbres fruitiers, produit abondamment le chêne et le

frêne. Aussi, les Beni-Menguellet vivent principalement de

la fabrication de plats à rouscoussou(gueçaa), cuillers et

autres ustensiles en bois; ils sont aussi de très actifs

colporteurs. Ils ont une douzaine de villages et sont au

nombre d'environ 5,000. Com.mixte du Djurdjura(Algérie,

dép. d'Alger).

BENI-MENIARINEou BENI-MNIARIN.Tribu arabe

au N. de Saïda, divisée en deux fractions 1° les Beni-

Meniarin-Fouagha, délimités le 5 déc. 1866 et partagés

en deux douars-communes Tafrent et Souk-el-Barlaba.

Superf., 28,475 hect. pop., 1,500 hab.; com. mixte de

Saïda(Algérie,dép.d'Oran) 2°les Beni-Meniarin-Tahta,

délimités par décret du 16 juin 1866 et répartis en deux

douars-communes Ouizert et Oued-Hounet. Superf.,

31,997 hect.; pop., 1,408 hab.; même commune que ci-dessus.

BENI-MEN1 R.Petite tribu au S. de Nemours,délimitée

et érigée en douar-commune par décret du 6 juil. 1870.

Superl., 12,650 hect.; pop., 2,824 hab. Com. mixte de

Nedroma (Algérie,dép. d'Oran).

BENI-MERAHEBA. Petite tribu berbère qui habite un

peu au N. du Chéliff et forme une section de la com.mixte

des Braz (Algérie, dép. d'Alger); pop., 569 hab.

BENI-MÉRAI. Tribu kabyle qui habite un massif

montagneux sur la rive droite de l'O. Agrioun, près du

Chabet-el-Akra.Superf., 4,860 hect.; pop., 425 hab.

Com.mixte d'Amoucha(Algérie,dép. de Constantine).

BENI-MÉRED. Village du dép. et arr. d'Alger, à

44 kil. de cette ville par la voie ferrée, à mi-chemin de Boufarik

et de Blida. D'abord petit poste de cavalerie,ce point

fut choisi, en 1841, pour la construction d'un village de

colons militaires qui devaient mettre en culture les environs

et garder l'obstacle continu de la Mitidja.En 1845,

on l'agrandit et on y admit les colons civils. Aujourd'hui,

c'est une des localités les plus belles et les plus prospères

de la plaine. Sur la place s'élève une statue qui vient

être érigée au sergent Blandan.

1 BENI-MEROUAN. Tribu arabe des environs de Bône

(V. Bem-Mahamed).

BENI-MERZOUG.Tribu kabyle de la région montagneuse

du Dahra. Superf., 11,168 hect.; pop., 3,008

hab. Com. mixte de Ténès (Algérie,dép. d'Alger).

BENI-MESK1N.Puissante tribu de Berbères mélangés

d'Arabes,habite les collines et la plaineau N. du cours moyen

de l'Oum-er-Rebia(Maroc) elle est une des plus soumises

au sultan qu'il y ait dans cette région et a pour chef-lieu

la Kasba des Beni-Meskin.

BENI-MESSAOUD. Tribu berbère habitant les hauteurs

du petit Atlas, délimitée par décret du 24 juil. 1869 et

érigée en douar-commune de Zaatit. Superf., 7,836 hect.;

pop., 1,845 hab. Com.mixte de Ben-Chicao(Algérie,dép.

d'Alger).

BENI-MESSLEM.Tribu kabyle de la rive gauche de

l'Oued-el-Kébir,un peu en amont de l'embouchure entre

Djidjelliet Collo(Algérie,dép.de Constantine);délimitée et

érigée en douar-commune par décret du 27 oct l866. Com.

mixte d'EI-Milia; superf., 1.686 hect.; pop., 2,398 hab.

BENI-MEZRANA ou BENI-MEZARHANNATribu de

la Mitidja qui, suivant les historiens arabes, fonda la

ville d'El-Djezaïr-Beni-Mezarhanna(les ilôts des Beni-

Mezarhanna)ou Alger.

BENI-MEZZELINE.Tribu occupant un territoire de

11,643 hect. à l'E. de Guelma(Algérie, dép. de Constantine)

et composée d'environ 500 Chaouias venus de l'Aurès

elle a été délimitée et érigée en douar-commune par décret

du 18 nov. 1868. Coin,mixte de Séfia.

BENI-M'GHILL.Paissante tribu berbère du Maroc,

qui habite de belles vallées dans la région montagneuse

au S.-E. de Fez; le pays est fertile, bien arrosé, et il y a

de belles forêts de cèdreset de pins; les chevaux qu'on y

élève sont remarquables par leur haute taille et la perfection

de leurs formes. Les Beni-M'ghill,quoique comptant

à peine 1,500 guerriers, vivent dans une indépendance

complète et rançonnent les caravanes qui passent par

leur territoire pour se rendre de Fez au Tafilelt. Leurs

exactions et leurs brigandage sont quelquefois pour résultat

d'interrompre complètement ce commerce, comme

Rholfs le remarqua en 1864, ou d'obliger les marchands

à un très grand détour, par Maroc.Les Beni-M'ghill sont

d'origine berbère presque pure, parlent le tamazight et

ont été fort peu modifiés par le contact des Arabes. Leur

ksar principal est Boulayoul.

BENI-MI CHEL.Tribu des environs de Nedroma, délimitée

et érigée en douar-communepar décret du 15 juin

1870. Superf., 20,713 hect.; pop., 2,665 hab.; com.

mixte de Nedroma(Algérie,dép. d'Oran).

BENI-MIMOUN.Tribu kabyle du voisinage de Bougie

(Algérie,dép. de Constantine) une moitié habite la plaine,

l'autre moitié un pays montagneux dont le point culminant

est le mont Djoua.On voit sur le flanc de ce pic, qui était

autrefois un refuge inexpugnable pour les habitants, une

très belle fontaine et tout près une koubba en l'honneur

du marabout Djoua qui passe pour grand faiseur de

miracles et est très vénéré.Les Beni-Mimoun de la montagne

fournissaient autrefois du bois de construction pour la

marine turque; aujourd'hui, ils ont seulement quelques

forges et des ruches et vendent du bois et du charbon.

Ceux de la plaine cultivent une assez grande surface et

fabriquent des tuiles. La population de toute la tribu peut

atteindre 4.500 âmes. Douar de Djoua.Com. mixte de

l'Oued-Marsa(Algérie, dép. de Constantine).

BENI-MISCERA.Forte tribu berbère, qui habite les

Pentes et les cimes du petit Atlas, au S.-E. de Blida, délimitée

par décret du 12 oct. 1862 et divisée en deux

douars-communes Hammam-Melouan et Beni-Niscera.

Superf., 19,412 hect.; pop., 2,617 hab. Le premier

douar relève de la com. de plein exercice de Bouinan

(Algérie, dép. d'Alger), le second de la com. mixte de

Tablât (meme dép.).

BENI-MLIKEUCH(V. Beni-Mellikeoch).

BENI-MNAD(V. Beni-Menade).

BENI-MOHAMMEDou BENI-MAHMED,ou BENIMAHMID.

Tribu d'origine arabe, dont de petites fractions

vivent disséminéesdans tout le bassin de 1Oued-Draa, en

Commentaires (1)

1. salih (site web) 16/02/2011

JE SUIS FIERE DE MON PAYS :51

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 23/06/2012

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site