L'arch des Beni Sliman

                                       

                                          

                                    

                                  L'ARCH DE BENI SLIMAN OU TABLAT

     

       Au temps de la présence turque en Algerie,Tablat constituait une confédération qui s'appelait "Les Beni Sliman".Cette confédération était formée "des Beni Sliman Cheraga" dont le siège administratif était àTimelal(Beni Bou Athmane) + un autre à Z'mala (Le lieu Tablat existait mais il n'était pas encore habité) et des Beni Sliman Gheraba dont le siège administratif se trouvait à Beni Wattas(Tourtatine): c'était aussi la résidence principale du bey et de Sid Mohamed Mahieddine agha puis khalifa  de la province Sébaou après l'occupation française.

 

      Pour ceux et celles qui veulent connaitre l'histoire de Tablat avant 1830, nous les conseillons de faire leurs recherches sur la confédération des Beni Sliman: Avant 1830, Tablat constituait l'outhan de Beni Khalifa (Grande Kabylie),  .L'Emir Abdelkader eut essayé à maintes reprises de les joindre au titerie mais les Tablatis( les Beni Sliman de l'époque) s'y opposèrent .Alors,il les détacha de l'outhan de Beni Khalifa et les rattacha à la province de la Sébaou. En 1841,Tablat (confédération des Beni Sliman) fut incorporée dans le Titerie.

    Ne pas confondre l'actuelle commune de Beni Slimane  avec la confédération ou l'arch de Beni Sliman qui,autrefois, désignait la région de Tablat de nos jours.

                             K.Zellagui ,l'administrateur du site.

   « Les Beni Sliman(Tablat) n'étaient pas compris dans la province de Titteri ; pendant la domination turque rattachés à l'outhan des beni Khalifa, ils relevaient de l'Agha d'Alger ; Abd el-kader les avaient placés sous l'autorité d'Ahmed ben Salem, kalifa de la province de Sebaou. Cependant il existe des rapports si intimes entre cette tribu et celles de la province du Titteri qui l'avoisinent, qu'il est indispensable de dire quelques mots sur les beni Sliman. Tout semble d'ailleurs les appeler à se réunir au gouvernement de Médéa. On a déjà eu occasion de remarquer que les tribus soumises à l'agha d'Alger et lui fournissant des spahis étaient choisies de manière que, par leur position même, elles contenaient les tributaires, facilitaient de prompts rassemblements de forces, et surveillaient les projets des gouverneurs trop ambitieux. Pour la province de Titteri, ces tribus de l'agha l'enveloppaient dans toutes les directions ;les bou Aïch observaient le sud, le Djendel, l'ouest ; les Mouzaïa et les Soumatha, le nord et les beni Sliman et les Arib toute la partie orientale. Tous ces cavaliers avaient des privilèges qui les faisaient envier par les autres arabes. Ils ne laissaient échapper aucune occasion de faire sentir leur suprématie d'une manière humiliante pour les Raïas ( arabes qui payent les plus fortes contributions). Lorsque la province turque fut renversée, une réaction des plus violentes se déclara dans la province de Titteri contre les beni Sliman. Au moment de la réorganisation du pays par Abd el-kader, les passions étaient dans une telle fermentation qu'il ne put réunir les beni Sliman à Médéah, comme il en avait le projet. L'animosité s'éteignait peu à peu entre les deux partis, et après les malheurs de la guerre de 1840 et de 1841, les beni Sliman suivirent l'exemple des tribus de Titteri, se détachèrent du gouvernement de Ben Salem et vinrent faire leur soumission à Médéah. Le territoire de cette tribu est très étendu ; il touche au nord aux beni Mouça, à l'est aux beni Djâd, à l'ouest aux beni bou Iakoub, au sud aux Ouled Sy Ahmed ben Ioucef, aux Djouab et aux Ouled Meriam. La population compte environ quinze cents hommes, en état de porte les armes et peut mettre en campagne de trois à quatre cents cavaliers. Les fractions de cette tribu sont très nombreuses, mais elles n'ont pas toutes la même importance. Ouled Sultan,Ouled Zenim,Ouled Zeïana Ouled Thân,Ahl el-Heuch,Ouled Msellem,Mellouan,Beni Silem,Beni Mâloum,Beni Djoukhlal,El-Bekar,Beni Ouattas,Beni Khannous,Beni Azoun,Beni Mahmed,Beni ben Othman,Beni Zekim,Beni Allon Trois marchés se tiennent chaque semaine sur le territoire des beni Sliman ; le premier a lieu le mercredi auprès de Djebel el-Heuch, le second est ouvert le jeudi chez les beni Silem, et le troisième le samedi chez les Mellouan, à l'endroit nommé Sebt el-Bellout (le samedi des chênes) ; tous ces marchés sont très suivis par les tribus de Titteri. Ils fréquentent eux même les marchés de Médéah, de Berouaguia, de beni bou Iakoub, des Rebaïa, etc. ils ont aussi un débouché dans la plaine de la Métidja et vont au marché de l'Arbâ. Le pays est très riche en céréales, toute la partie montagneuse est couverte de bois, les eaux n'y sont ni bonnes ni abondantes. Placés entre les Kabyles de la province de Sebaou, et les tribus de Médéah, les beni Sliman font un commerce d'échange très-considérable ; des montagnes ils amènent des bœufs des mulets, des fruits secs, de l'huile et du savon ; du sud ils tirent les troupeaux et la laine, les chevaux leur viennent de chez les Arib. Ils possèdent aussi des chameaux dont ils se servent pour leurs relations avec les Arabes. Du temps du gouvernement des Turcs, ils existait une communication directe avec la Maison-Carrée à l'embouchure de l'Arrach et Médéah ; elle traversait le pays des beni Sliman. De la Maison-carrée, on allait au Haouch Ouled Selama, près de l'Arba ; puis au Sebt el-Bellout , près de Hadjera Salem ; enfin aux Telata (marché du mardi) des beni bou Iakoub et à Médéah ; on passait sur le territoire des beni Mouça, dans le Métidja, chez les beni Mahmed, les beni Azoun, les Mellouan, les beni Silem (des beni Sliman), les beni bou Iakoub, les Ouzra, et les Hassan ben Ali. On trouvaient les cours d'eaux suivants : Ganga Rouman, Bou Halban, Oued el-Harat, Oued Madala, oued Guergour. Cette route était souvent parcourue par les troupes qui venaient pour la perception des impôts vers le printemps. » D'après M.Urbain « Notice sur l'Ancienne Province de Titteri », 1843. A bientôt. Hab le hibou 

 

                   

     

 

    

Commentaires (10)

1. MERINI 29/07/2011

Wa alikoum Essalam wa rah'matou allah wa barakatouh.

Je te remercie beaucoup pour les éclaircissements ci-dessus. Dans votre réponse tu as évoqué le tourisme et la culture, et vraiment ça me fait de la nostalgie pour cette ville TABLAT, dans les années 70 Tablat était une ville effervescente. Les destinations vers BATNA, BISKRA, Sour EL Ghozlane, Beni slimane…. s’arrêteront à TABLAT pour déjeuner et reposer. Je n’oublié pas les Frites croustillantes que faisaient les restaurants de l’époque. Actuellement la ville est contournée, ça fait longtemps que je n’ai pas visité cette ville
_________________________________________________
Bonjour,
En évoquant Tablat des années 70, on se remémore tous avec nostalgie un des aspects du passé qui faisait la particularité de cette ville(les bonnes frites croustillantes):C'est, d'ailleurs, un attrait tourisque qu'on devrait normalement révivifier et développer.Bravo !tu as bien décrit l'atmosphère qui y régnait à cette époque.

2. MERINI 27/07/2011

Bonjour,

Bravo pour ce site, nous devons tous contribuer à promouvoir, pas uniquement une ville, mais toute l'histoire d'un pays L ALGERIE. Le colonialisme a laissé des sequelles dans ce pays riche et magnifique.

mes parents sont natifs de Beni slimane commune(douar bouakria), les anciens actes que nous possédons toujours(relatifs aux transactions foncières)et qui datent de 1910, 1930, rédigés en arabe par les cadis de l'époque, mentionnent sur notre filiation i.e les MERINI : habite la franction ahl-el-heuch. je veux savoir la génealogie de cette tribu et aussi sur le nom MERINI.

Merci

youcef.
____________________________________________
____________________________________________
Essalam alikoum wa rah’matou Allah
Cher concitoyen Youssef,
L’idée de créer un site est née de ma volonté de trouver, avec la contribution des Tablatis et de tous les habitants des territoires qui , autrefois, faisaient partie de la confédération de Tablat ,des atouts réels à mieux promouvoir l’image de cette région qui vivait dans l’anonymat presque total et de développer l’esprit de partage d’informations sur son actualité.Si tu avais bien consulté les rubriques de mon site, tu pourrais constater qu’il y a beaucoup de documents qui parlent de l’histoire de notre cher pays l’Algerie : Des temps les plus reculés à nos jours.
Dans certains articles je me suis basé beaucoup plus sur le rôle que la région de Tablat a joué dans l’histoire de l’Algerie,d’ailleurs c’est ce qui a été à l’origine de la conception et de la création de ce site…
C’est à travers la promotion de l’histoire de sa région qu’on pourrait contribuer à celle de son pays.Il y a des sites et des blogs qui parlent d’une région, d’une wilaya, d’une daïra…d’une ville, d’un village ou de tout un pays , donc on ne peut créer uniquement des sites qui parlent de toute l’Algerie .
Je voulais également que ce site soit une interface d’échange conviviale et pratique qui permettra d’abord aux Tablatis(natifs et originaires) et à tous les Algeriens de se rapprocher , de se connaître ,de dialoguer et de partager des documents et des publications utiles sur l’histoire et l’actualité de leur région ou de l'Algerie dans son ensemble.A titre d’exemple, certains articles mis sur le site traitent des origines des familles et des tribus d’Algerie,articles qui pourraient intéresser tous les Algeriens.
Si j’ai mis des documents sur la généalogie des familles ou sur les orignes des tribus d’Algerie,c’était seulement pour aider les gens à la recherche d’informations sur leurs origines à s’y ressourcer.
Je ne suis ni un historien, ni un généalogue et non plus un sociologue pour prétendre fournir des informations authentiques sur les origines des tribus ou sur la généalogie des familles.
Comme c’est mentionné dans la présentation, ce site a été créé pour promouvoir l’image de la région de Tablat sur le plan de l’histoire, du tourisme et de la culture.
Je suis vraiment navré de ne pas être à la mesure de répondre affirmativement à ta demande mais je te livre ces indications qui pourraient , peut-être, t’aider dans les recherches sur ton douar et ta famille.
Dans son livre « Tribus d’Algerie,origines et migrations, Carette a cité la Confédération « Des Beni Slimane » faisant partie de l’outan de la Sébaou(Tablat,Mezghenna,Bahata,El Ouazana, Tourtatine et Ahl El Heuch actuellement « Sidi Rabaïe »).Douar « Echaïf » : B.Slimane de nos jours , faisait partie de la confédération d’Aumale.
L’arch des Beni Slimane de l’époque(Tablat) était constitué de 20000 Arabes et 11500 Bèrbères donc Carette n’a pas mentionné les origines des douars qui le constituaient .
Pour connaître l’origine du nom « MERINI », il faut demander l’arbre généalogique des MERINI au niveau de la commune de Beni Slimane ou peut-être (Tablat) : Jadis le douar El Heuch était inclus dans la Cmne mixte de Tablat.Avec cet arbre généalogique, tu pourrais entamer des recherches sur les MERINI au niveau du centre d’archives des filiations au niveau de la ville de Blida.
Fraternellement,
L’administrateur du site « Tablat,Perle de l’Atlas tellien »

3. monf 03/07/2011

bonjour,

c'est vraiment magnifique d'avoir repris une tranche d'une histoire oubliée, en espérant que ce site soit enrichi davantage par des renseignements précis, car à mon avis il s'agit d'un patrimoine à sauvegarder.


A propos, je voudrai savoir que signifie le nom Tablat? Merci
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci pour ces commentaires que je trouve très intéressants.Je partage entièrement ton opinion en ce qui concerne la reconstitution de l'histoire de cette grande confédération d'autrefois.Avec le souci de chacun de nous d'apporter le meilleur de sa contribution,l'histoire de la tribu des Beni Slimane sera développée,complétée et enrichie régulièrement par des informations,des documents et des témoignages.Il me semble que c'est le seul moyen de sauvegarder le patrimoine que nos ancêtres nous ont légué(histoire,coutûmes, traditions,culture,gastronomie, artisanat...)
A propos de la signification de Tablat, consulte le blog de ce site :en haut de la colonne à droite,sous ma photo, il y a un ensemble d'articles.Lis l'article intitulé "Sur les traces de la naissance de Tablat" , tu trouveras ce que signifie "Tablat".
Fratenellement,
L'administrateur du site

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/08/2013

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site