Nostalgie quand tu nous hantes!

 

                       NOSTALGIE QUAND TU NOUS HANTES !

       
 

   Tablat des années soixante-dix vivait de jour comme de nuit : elle rayonnait de joie et de bonheur.Cette ville de notre tendre enfance nous fait penser au respect  qui était le maître mot de nos rapports mutuels. A cette époque, les gens étaient d'un humanisme et d'une gentillesse exemplaires.La femme représentait la maturité, la finesse, l'élégance,la sensibilité et le savoir-vivre et les gens appréciaient toutes ces qualités à leur juste valeur.Dans la rue, les filles passaient  sans que personne n'osait les déranger.

  Aujourd'hui, les choses passent autrement :la terrible décennie noire n'a pas manqué de laisser ses séquelles,cruellement ressentie au niveau de Tablat.L'arrivée massive des gens ayant fui leurs douars et  l'émergence des nécessiteux en faux riches (les conditions y étaient favorables) ont fait changer l'échelle des valeurs si bien que la ville de  Tablat s'éloignait  de plus en plus des coûtumes et des traditions qu'elle s'est forgées depuis sa fondation.

  L'insolence qui frise l'irrespect voire la violence physique et verbale est devenue monnaie courante du quotidien des habitants de notre cité.

  Les fêtes de mariage ayant bercé notre enfance et enchanté notre jeunesse nous tiennent toujours à coeur.Autrefois,la mariée portait le burnous de son père pour avoir la baraka, la bénédiction...

  La tineda était préparée et magnifiquement décorée pour recevoir les chouyoukh de l'art bédoin ou du chaâbi qui prolongeaient la magie de la fête jusqu'à l'aube. Pendant la fête de l'aïd, les familles préparaient les gâteaux et plus spécialement le "makrout" ,elles se rendaient au cimetière"Barous" puis elles se  retrouvaient au domicile familial.Le 2ème jour de l'aïd était réservé aux visites réciproques entre proches, voisins et amis. Avec les voisins, nous formions une famille: les plus jeunes respectaient les plus âgés...nous avons perdu tout cela. Les moyens de communication moderne ( télé,micro-ordinateur, internet ,téléphone portable...) se sont substitués aux rapports humains chaleureux d'autrefois.

Tablat des années soixante-dix qui était jalouse de sa culture et de son savoir-vivre assistait impuissammament aujourd'hui à  leur effondrement .. 

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/10/2016

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site