Baignades à haut risque

           BAIGNADES A HAUT RISQUE

 

   Quand sa chaleur est étouffante,la période caniculaire impose à Tablat un rythme de vie très lent : ceci oblige la population à déserter les rues pour rester cloîtrée chez elle à l’abri du soleil et de la chaleur.

   Pour les enfants comme pour les jeunes, les vacances à Tablat sont un peu dures devant le manque de moyens. Beaucoup d’entre eux ne trouvent où aller pendant cette période de plus de trois mois et vivent le calvaire.

  Si certaines personnes de familles aisées ont les moyens pour passer un séjour, sous des cieux plus cléments , au bord de la mer , d’autres n’ont de choix que de rester plantées devant le petit écran.

  Pour lutter contre les effets de la chaleur suffocante de l’été, un grand nombre de cette population juvénile est attiré par le peu d’eau qui forme les gueltas au niveau des oueds(Isser, El Had,Touansa, El Malah, Zeghoua,Bingou,Tamaït…).Malgrè les risques de noyade et les dangers des MTH , les adolescents s’ébattent dans ces gueltas au péril de leur vie.Qu’importe l’interdiction d’y nager si on la brave en l’absence de surveillance des parents et des autorités locales !

  Les cas de noyade sont régulièrement rapportés par les médias, sans que cela décourage le moins du monde les jeunes.

  Le danger de la baignade dans ces lieux par rapport aux plages réside en effet dans la nature du site.Les oueds sont remplis de boue.De plus, l’eau douce nécessite plus d’efforts pour flotter, ce qui peut rendre la nage plus difficile.De même la puissance des courants de certains cours d’eau et la variation de la profondeur d’une guelta à une autre peuvent aussi être à l’origine des noyades : chaque année,des familles sont frappées par la tragédie, des corps sans vie  retirés de ces endroits où la mort le dispute au plaisir de la baignade.

  Ainsi , se passe l’été dans les régions rurales qui ne disposent pas de piscines ou d’infrastructures adéquates pour passer paisiblement son temps.

  Pour de nombreux citoyens, il faudra attendre la concrétisation des projets de construction de 400 piscines à travers le territoire national prévue dans le programme quinquennal 2010-2014

 

  Les élus de la daïra de Tablat doivent cependant penser sérieusement à remédier à la situation en inscrivant des projets lors de ce quinquennat 2010-2014.

      L.Abdelkader ( administrateur du site)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Date de dernière mise à jour : 06/06/2016

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site