Les sept merveilles du monde

 

Les  Sept (7) Merveilles  du  Monde

 

Les Merveilles du Monde sont le nom donné par les Grecs à sept monuments
considérés comme des plus remarquables d'après ces critères :
la grandeur, la beauté et la prouesse technique.
Ces monuments ont été décrits dans l'ouvrage De septem orbis miraculis
attribué à Philon de Byzance (IIIè s. av. J.-C.).             

                                       Le Phare d'Alexandrie

Elevé par Sostrate de Cnide sous Ptolémée II, roi d'Egypte vers 270 av. J.-C.,
il fut construit sur l'Ile de Pharos, à l'entrée du port d'Alexandrie.
Il rendit célébre cette ville fondée par Alexandre le Grand,
roi de Macédoine vers 331 av. J.-C.
Le phare était une tour composée de plusieurs étages en marbre blanc,
d'une hauteur de 130 mètres environ,
sur laquelle les feux éclairant la rade d'Alexandrie (son grand lac naturel)
guidaient les vaisseaux à 100 milles en mer (1 609 m.).
Il fut détruit en 1375 par un grand tremblement de terre.

    Le Temple de Diane à Ephèse

Dédié à la déesse Diane ou Artémis
(sœur d'Apollon fils de Zeus ou de Jupiter chez les Romains),
il est construit dans l'ancienne ville d'Ephèse en Turquie
(aujourd'hui Sclcuk) vers 450 av. J.C.
D'une longueur de 138 m. et d'une largeur de 71,5 m.,
il est entouré de 127 colonnes en marbre de 19,5 m de haut.
Dans la nuit du 21 juillet 356 av. J.C.,
il fut incendié par Erostrate, voulant ainsi devenir célèbre.
Reconstruit vers 350-200 av. J.C., il fut détruit en 263 ap. J.C. par les Goths.
Des éléments ont été réutilisés pour l'église St-Jean à Ephèse et Sainte-Sophie à Istanbul.
Les restes sont exposés au British Museum (Londres).

 

 Le Mausolée d'Halicarnasse

Bâti en 352 av. J.C. dans la ville de Bodrum (sud-ouest de la Turquie)
par la Renne Athémise en l'honneur de son mari, le roi Mausole de Carie
(ou Halicarnasse) mort un an auparavant,
il mesurait 42 m. de haut et 133,5 m. de tour.
Il fut fortement endommagé lors d'un tremblement de terre et au XVè s.,
les chevaliers de l'ordre de Malte ayant envahit la région,
décident de récuperer les pierres pour construire une forteresse.
Celle-ci existe toujours à Bodrum et l'on peut voir dans ses murs,
des pierres sculptées et du marbre provenant du mausolée.
Des fragments sont aussi exposés au British Museum.

Le Colosse de Rhodes

Erigée pour le dieu grec de la Lumière Hélios (Apollon),
cette statue en bronze haute de 36 m. se dressait sur une île,
à l'entrée du port de Rhodes (Grèce).
Commencée en 280 av. J.C. par Charès de Lindos, elle fut achevée en 268 av. J.C.
Charès se suicida lorsqu'il découvrit une erreur dans ses calculs ;
erreur que dut corriger l'un de ses assistants.
En 224 av. J.C., un tremblement de terre le brisa aux genoux ;
le Colosse, glorieux témoin des prouesses militaires rhodiennes, s'effondra.
L'oracle de Delphes ayant signifié à la population de ne pas redresser la statue,
elle demeura gisante et brisée autour de sa base pendant huit siècles.
Au milieu du VIIè s., les Arabes, sous le commandement de Mohabiah,
pillèrent Rhodes et vendirent les débris de bronze à un marchand juif d'Ephèse.

  La Statue de Zeus Olympien

Datant du Vè s. av. J.C. (entre 456 et 447 av. J.C.), la statue réalisée par Phidias, sculpteur grec
chargé par l'homme d'Etat Periclès de la décoration du temple Parthénon à Athènes,
ornait le site des premiers jeux olympiques.
Haute de 18 m. (dont 6 m. de socle) et composée d'or et d'ivoire,
elle représentait Zeus (de l'Olympe, montagne où résidaient les divinités) sur son trône.
Dans sa main droite, Zeus tient une figure de victoire et dans l'autre main,
il tient un sceptre. Au-dessus, un aigle.
Elle fut détruite en 475 ap. J.C., à Constantinople, dans un incendie.

 

   Les Jardins Suspendus de Babylone

Les Jardins suspendus de Babylone étaient situés à Babylone en Irak.
C'est le roi Nabuchodonsor qui aurait fait aménager ces jardins pour qu'ils rapellent
à son épouse Amytis la végétation des montagnes de son pays d'origine.
D'autres pensent qu'ils étaient en l'honneur de Sémiramis, une reine assyrienne.
Hauts de 23 à 92 m., ils se présentent sous la forme de terrasses consécutives.
Leur construction date de 600 av. J.C. Aucun historien grec n'a vu les jardins suspendus,
il s'agit en fait de récits ou d'histoires racontées par les soldats.
La date de leur destruction est inconnue.

 

Les Pyramides d'Egypte, la Pyramide de Chéops

Construites par les Pharaons Chéops, Chéphren et Mykérinos
vers 2580 av. J.C. pour servir de sépultures royales,
elles se situent aux portes de la ville du Caire à Gizeh (Egypte) et constituent
l'Unique merveille du monde que l'on peut encore voir aujourd'hui.
Cheops (hauteur 137,5 m. autrefois 146,5 m avec son revêtement de calcaire disparu,
base 5,05 ha, volume 2,5 millions de m3, angle parfait de 52°, 2,5 millions blocs de pierre)
Chéphren (hauteur 136,5 m.) - Mykérinos (hauteur 66 m.)

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site