Brèves de Médéa

La RN8 bientôt rouverte

Au grand dam des citoyens et des habitants de la commune de Souhane, dans la wilaya de Blida, la RN8, reliant cette commune montagneuse à celle de Larbaâ, est fermée à la circulation depuis près de 4 mois, attisant la grogne des automobilistes. Cette fermeture est due à la réalisation de deux ouvrages d'art dans le but de remédier à deux points dangereux et connaissant régulièrement des accidents.
Cette route menant jusqu'à la commune de Tablat, dans la wilaya de Médéa, est à grande circulation et a été  le théâtre de plusieurs accidents meurtriers.
Au moment où le taux d'avancement des travaux a atteint les 95%, le  deuxième ouvrage situé à Barraka accuse de grands retards. Selon Mourad Saidi, directeur des travaux publics de la wilaya de Blida, ce retard est dû aux aléas du chantier, dont la nature rocheuse du terrain. «En prévision de la fermeture de cette route, nous avons procédé, durant l'exercice 2008,  au revêtement de la route nationale 8D (déviation) afin d'éviter de pénaliser les habitants de la commune de Souhane», précisera-t-il avant d'annoncer que la Sapta, maître de l'ouvrage en question, s'est engagée à remettre le chantier dans un délai maximale d'un mois. Selon les déclarations de M. Saïdi, cette route sera ouverte à la circulation vers le début du mois d'octobre prochain sans pour autant arrêter les travaux d'aménagement qui se feront sous circulation.
 H. B.


05-09-2009

 

 

Réception prochaine des premières quantités importées

 La pénurie de ciment à laquelle fait face le pays sera résolue, avec l'arrivée prochaine des premières quantités importées. C'est du moins ce qu'a annoncé, jeudi, le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, M. Noureddine Moussa, à partir de Médéa, annonçant "l'arrivage dans les prochaines semaines des premières quantités de ciment d'importation". Intervenant en marge d'une cérémonie d'attribution de 1 200 logements sociaux locatifs, le ministre a indiqué que "les dispositions prises par le gouvernement au début de l'année pour éviter une tension sur le ciment et une éventuelle perturbation dans l'approvisionnement des chantiers de construction vont être couronnées prochainement par la réception des premiers arrivages de ciment". Il a tenu, également, à cette occasion, à minimiser l'impact des "petites tensions" enregistrées sur certains chantiers durant le premier semestre de l'année, dues essentiellement à "la consistance des projets de construction mis sur les rails, mais également aux pratiques spéculatives observées sur le marché", a-t-il soutenu. Afin de mieux gérer "la grande spéculation" sur le marché national, l'Algérie a décidé d'importer un million de tonnes de ciment. En effet, l'Algérie a annoncé qu'elle allait importer un million de tonnes de ciment afin de contrer la spéculation sur le marché national. Pour rappel, les cimenteries publiques ont décidé d'investir 780 millions de dollars entre 2008 et 2012 pour porter leurs capacités à 17,6 millions de tonnes par an contre 11,6 millions de tonnes actuellement. A noter aussi que plusieurs cimenteries sont actuellement en court de construction dans le pays. D'ici à 2010, l'Algérie aura une capacité de production oscillant entre 23 et 24 millions de tonnes par an (public et privé confondus), ce qui permettra d'entrer en phase d'exportation. Ainsi, d'un pays déficitaire, en 2003, de trois millions de tonnes, l'Algérie passera au statut de fournisseur des marchés extérieurs. Il est projeté d'entamer l'exportation avec un à deux millions de tonnes par an à court terme. Et de ce fait, les pays du Bassin méditerranéen seront naturellement les premiers ciblés. Le million de logements sera livré avant la fin de l'année Sur un autre chapitre portant sur la concrétisation du programme présidentiel de un million de logements, le premier responsable du secteur de l'habitat a assuré que "la totalité de ce programme sera livrée avant fin 2009". Un quota de 1 200 logements sociaux locatifs, répartis sur dix communes sur les 64 que compte la wilaya de Médéa, a été attribué à cette occasion au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée à la salle OMS de la ville de Ksar-El-Boukhari. Le ministre a remis, à cette occasion, les clefs des logements à un groupe de bénéficiaires issus de chacune des communes retenues pour cette opération d'attribution. Sur les 1 200 logements attribués, 531 unités ont été affectées à des bénéficiaires de la localité de Ksar-El-Boukhari, 145 pour Tablat, 137 pour Aïn Boucif alors que 383 autres unités ont été ventilées sur les communes d'El-Azizzia, Sidi Demed, Ouzera, El Aïssaouia, Djouab, Seghouane et Souagui. Un quota supplémentaire d'une consistance de 1 700 logements sociaux locatifs sera attribué avant la fin de l'année, a indiqué le directeur de l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Médéa, en marge de cette cérémonie. Nassima Bensalem   Le quotidien Le Maghreb du 19.09.2009


 

 Un programme d'insertion professionnelle au profit des détenus

 

 

Une campagne d'information et de sensibilisation sur les différents dispositifs d'emploi au profit des détenus a été entamée par les services de l'action sociale de la wilaya de Médéa, a-t-on appris de la directrice de l'action sociale. Cette campagne, menée en collaboration avec le secteur de la justice et l'Agence de développement social (ADS), a pour objectif, selon cette responsable, de faciliter l'insertion sociale des détenus sur le point de purger leur peine. L'action de vulgarisation et de sensibilisation a été confiée aux cellules de proximité installées au niveau des localités de Tablat, Boughezoul et Ouamri, qui ont pour mission, a-t-on noté, de faire connaître le contenu des différents dispositifs d'emploi existants, les conditions de recrutement et les avantages socio-professionnels garantis par ces dispositifs. Outre l'aspect informationnel, les cellules de proximité engagées dans cette opération sont chargées de dresser un listing des vœux d'emploi exprimés par les détenus condamnés à de courtes peines ou sur le point de purger leur peine. Les fiches de vœux ainsi collectées sont transmises, par la suite, aux communes d'où sont originaires les détenus pour suivi et exécution. Cette campagne d'information et de sensibilisation a permis de collecter jusqu'ici une trentaine de fiches de vœux, couvrant les différents dispositifs d'emploi mis en place, ajoute cette responsable en précisant que l'opération devrait se poursuivre encore plusieurs mois afin de cibler un maximum de détenus.

R.R.   Le Maghreb du 14/09/2009

 

 

 


 

 

La DTP tire la sonnette d’alarm

 

 Le tronçon routier de la route nationale 8, menant de Larbaâ à Tablat, dans la wilaya de Médéa et passant par la commune montagneuse de Souhane, connaît plusieurs anomalies et devient trop étroit par rapport au trafic automobile qu’il enregistre.

Ce tronçon, qui passe par plusieurs bourgades abandonnées, telles que le douar Techt dans la commune de Souhane, connaît une circulation épouvantable de poids lourds qui l’empruntent. Selon la direction des travaux publics de Blida, cette route devient un réel danger pour les automobilistes. « Il faut à tout prix lancer le projet de réhabilitation du tronçon routier menant de Larbaâ à Haoudhane dans la wilaya de Médéa, si l’on veut éviter une vraie hécatombe », dira Saïdi Mourad, directeur des travaux publics de la wilaya de Blida. Selon des spécialistes dans ce domaine, la solution se résumerait au renforcement du tronçon de la RN 8 entre Larbaâ et Tablat par un dédoublement.

 Par Asma Bersali

 

 


  Le Ceimi solidaire avec les démunis

Le Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja (Ceimi), fort de ses 700 adhérents, consacre 3200 couffins au profit des familles démunies, à l'occasion du mois de Ramadhan.

 Ces familles de Blida, Hadjout (Tipaza) et Tablat (Médéa) affluent au quotidien vers le siège du Ceimi pour bénéficier de ces dons. L'initiative ainsi lancée par cette organisation patronale n'est pas la première du genre puisqu'elle est rééditée à chaque Ramadhan depuis déjà 10 ans. « La liste des bénéficiaires a été établie par les services sociaux des APC, en collaboration avec les comités de quartiers. A raison de deux couffins par mois, la priorité est donnée aux veuves, aux chômeurs, ainsi qu'aux personnes à faibles revenus », nous dira M. Aggoune, président du club en question, avant d'ajouter que ses services évitent les dons d'argent, parce qu'il risque d'être mal utilisé.

El watan du 08/09/2009


 

M. Chakib Khelil, ministre de l'énergie et des  mines, a inspecté hier, un champ pétrolifère dans la région du Hodna-Est,  relevant de la commune de Dirah , située au sud de la wilaya de Bouira.       
Selon les données du contrat de son exploitation passé avec l'entreprise  Sonatrach, ce champ pétrolifère s'étend sur une surface globale de 6958 km2,  avec  un coût d'investissements estimé à 30.800.000 dollars.      
22 puits de pétrole, présentant des capacités variables de production,  ont été découverts sur ce site  pétrolifère dans les années 1950, selon les  explications fournies sur place au ministre.      
Dans cette région  steppique de la wilaya, plus précisément dans la commune de Hadjra Ezzarqa, M. Khelil a eu à  procéder à la mise en service d'un projet  de raccordement au gaz naturel de 658 foyers.
Le ministre a entamé sa tournée à travers la wilaya par l'ouverture, à Lakhdaria,  d'une agence commerciale de la Sonelgaz, réalisée pour un coût évalué à 57 millions  de Da, pour desservir plus de 27000 abonnés.      
A Bir Ghebalou, le ministre de l'énergie et des mines a donné le coup d'envoi  de la réalisation d'un générateur électrique doté d'une capacité de production variant entre 30 et 60  kilovolts,  jugée suffisante pour sécuriser l'alimentation  en énergie électrique des régions de Ain Bessam, Bir Ghebalou et Tablat, en  plus de l'allégement de la pression exercée actuellement sur centrale électrique  d'El Asnam.      
Un autre générateur est prévu pour pourvoir aux besoins en énergie électrique  de la station de refoulement du barrage de Koudiet Acerdoun, nécessitant, selon  sa fiche technique, un investissement de plus de 9,5 milliards de DA.

                                                 El Moudjahid


Dans la commune d'El-Haoudine (Deux bassins), relevant  de la daïra de Tablat, dont les responsables se proposent d'investir un million  de dinars pour le financement d'un parc récréatif s'étendant sur une superficie  de 10 hectares, situé à l'orée de l'imposant massif forestier du "col des deux  bassins", réputé pour sa biodiversité et son microclimat aux vertus thérapeutiques  avérées.         
Ce projet, en phase d'étude, est constitué, d'après la fiche technique  élaborée par le bureau d'étude en charge de sa conception, d'aires de repos  et de jeu, des parcours de pétanque et d'un itinéraire balisé pour faire du  "jogging", en sus de multiples structures d'accompagnement qui seront réalisées  sur le site.         
Le "col des deux bassins" est l'une des destinations privilégiées, durant  la saison estivale, des habitants des localités  d'El-Haoudine, Tablat, Mezghena,  mais aussi des familles issues de la commune limitrophe de Larbaa, dans la wilaya  de Blida, qui viennent se ressourcer et profiter, l'espace d'un après midi,  de l'air vivifiant de la région, ou flâner à l'ombre des chênes  et des pins d'Alep.    Un deuxième parc récréatif intercommunal devrait être concrétisé prochainement  à Boghar, localité montagneuse, située à 67 km au sud de Médéa.         
Culminant à plus de 1100 mètres d'altitude, ce parc récréatif, encore  en "maturation", sera financé et co-géré par trois communes, à savoir Boghar,  Ouled Antar et Ouled Hellal.         
S'inspirant du modèle de la foret de "Bouchaoui" à Alger, le parc  en question s'étendra sur une superficie de 50 hectares, peuplées de différentes  espèces et essences végétales rares, surplombée par un imposant massif montagneux  abritant des grottes "inexplorées" à ce jour.         
Là aussi, les concepteurs du projet "misent" surtout sur les activités  sportives et de plein air pour attirer les visiteurs et rentabiliser cet investissement.  Des randonnées équestres et pédestres vont constituer également la principale  attraction de ce parc.

 


                                    Articles relevés du quotidien El Maghreb

 La viande ovine à 950 DA
Les pluies abondantes de cette saison  contrastant avec la sécheresse des années passées sont en train de faire flamber le marché du cheptel ovin, générant une augmentation fulgurante des prix, aussi bien du mouton vivant que de la viande, qui passent ainsi respectivement de 7000 DA à 18000 DA et de 550 DA à 950 DA le kg.
Cela s'explique par le fait que l'offre en cheptel ovin a été nettement réduite, du fait de la forte pluviométrie permettant au cheptel de pâturer à volonté.

Réception de plusieurs structures de santé
Le secteur de la santé de la wilaya de Médéa vient d'être renforcé par la réception de 4 polycliniques, 4 centres de santé, 42 salles de soins, 2 unités médicochirurgicales et 5 unités d'hémodialyse.
Cela, en plus d'une vaste opération d'équipement de ces structures, dont un hôpital de 200 lits, à Tablat, d'un centre anticancéreux, à Tibhirine, et l'extension du bloc opératoire de Berrouaghia à 30 lits.  

12/08/2009                                                                                                      A. Missoumi


 Brèves de Médéa

 APW : examen de dossiers de développement local L'Assemblée Populaire de la wilaya de Médéa a tenu, mercredi dernier, sa 2° session ordinaire par la présentation, à l'appréciation des élus, de quatre dossiers, à savoir travaux publics, la préparation de la prochaine rentrée scolaire, le budget complémentaire 2009, et le compte administratif 2008. Le directeur des travaux publics devait donner un bilan sur 80 opérations clôturées parallèlement à 82 autres inscrites. Ouled Ferguène en quête de route Plus de 100 habitants du Douar Ouled Ferguène, à Aïn El Hadjar lancent un appel aux autorités locales pour la réouverture du chemin vicinal menant vers leurs haouchs, et alléger leur calvaire, notamment en hiver où ce bourg se retrouve coupé du reste de la commune de Berrouaghia. Un quota de 5000 logements 5000 logements ont été portés à l'indicatif de la wilaya de Médéa. Ce nouveau quota vient en appoint à 1694 unités réalisées dans le cadre du plan quinquennal 2005/2009 réparti entre Médéa, Tablat, Ksar- El -Boukhari, Beni -Slimane et Aïn Boucif.

A-Missoumi        Le Maghreb du 05/07/2009

           

 


 

     Berrouaghia : 300 logements L.S.P Priorité des priorités du programme du Président Bouteflika, la construction de logements a connu une dynamique sans précédent .Ainsi, un quota de 300 logements sociaux participatifs (L.S.P) s'est ajouté à l'indicatif de la commune de Berrouaghia.Au niveau de la cité 1er novembre (ex- Dumez), c'est l'entreprise Fadhlelah qui a été retenue pour la réalisation de 65 logements "sur la base de la qualité, du coût,de la durée, de l'encadrement de qualité et du management performant ayant entouré un projet similaire à Beni- Slimane ", dira un élu local.A noter que les besoins de la commune de Berrouaghia passeront, en 2014 à 2745 unités pour une population de 80.572 âmes, selon la D.P.A.T. Protection civile : extension et modernisation. Le secteur de la Protection civile de Médéa s'est renforcé par 4 sièges d'unité dans les daïras de Berrouaghia, Chahbounia, Souaghi et Si Mahdjoub ; une autre unité en cours de réalisation à Adhaoura ; un poste avancé à Adjlana ; l'extension et la modernisation des unités de Tablat, Aziz et Beni- Slimane 23.03.2009Amorce du second plan quinquennal L'effort de l'Etat se poursuit en direction des 900.000 habitants que compte la wilaya de Médéa. Ainsi, un programme d'équipement de 21.819.750.000.00 DA lui à été octroyé, selon un rapport 2009 de l'APW. Ce montant est ventilé entre la réalisation de nouveaux projets multisectoriels (7.833.100.000.00 DA), la réévaluation d'autres (7.103.700.000.00) et enfin un programme spécial de lutte contre les inondations à hauteur de 6.882.950.000.00 DA toujours selon les mêmes sources, qui font part également d'un programme sectoriel centralisé (P.S.C) de l'ordre de 19.849.750.000.00 DA au titre de l'exercice 2009, et où 37 opérations concernent le secteur des forêts (5.712.100.000.00 DA), l'infrastructure routière (1.700.000.000.00 DA) les structures administratives (333.000.000.00 DA), la Culture (500.000.000.00 DA) et l'hydraulique (7.000.000.00 DA). Ces chiffres ne constituent pas la nomenclature exhaustive du programme quinquennal lancé il y a à peine deux mois et que nous aurons à développer ultérieurement . Le wali relance l'hôpital de Médéa Un deuxième avis d'appel d'offres national a été lancé par la direction de la santé pour la relance des travaux de réalisation de l'hôpital de Tablat suite à la défection d'une entreprise étrangère. Cette décision du wali de Médéa a été prise lors de la 1ere session de l'A.P.W, qui vient de s'achever avant-hier. Jeunesse et Sports : 25 structures en cours Le secteur de la Jeunesse et des Sports à Médéa a bénéficié de 25 projets en cours de réalisation et comprend 8 Maisons de jeunes, 11 complexes sportifs de proximité, 2 salles polyvalentes, 1 camp de jeunes, 2 salles spécialisées, 1 centre de loisirs, 1 stade de football alors que 2 piscines sont à l'étude, apprend-on auprès du DJS.

                                                                                                                                             A. Missoumi

                                               25/03/2007


       7200 nouveaux logements Priorité des priorités de programme du chef de l'Etat, la construction de logements a connu une dynamique sans précédent depuis ces cinq dernières années. En effet, 510 logements sociaux ont été réalisés et 664 autres sont à un taux de 90%, à Médéa-ville. Le même programme s'est concrétisé par 200 unités à ksar El-Boukhari, 70 à Béni-slimane et 150 autres à Tablat. Par ailleurs, et dans le cadre du logement social participatif, 183 seront livrés avant la fin de l'année en cours, et auxquels s'ajoutent 400 autres du F.N.P.O.S. Au titre du programme complémentaire 2008, la wilaya de Médéa a bénéficié d'un quota de 5000 logements . L'appel d'offres a été lancé, et les projets attribués . A noter aussi que 3.426 aides pour l'habitat rural furent réparties entre 2006 et 2008. Cap sur l'artisanat D'intenses efforts sont engagés par la direction de l'artisanat, qui ne couvre que 1,3% des besoins locaux alors qu'elle détenait 12% de part sur le marché de la wilaya, et employait 7000 personnes environ contre 1999 en 2008 . La cherté et l'indisponibilité des matières premières, le déficit en locaux, les carences organisationnelles seront prises en charge, apprend-on auprès de ce secteur. A.Missoumi   

 

                                22/03/2009

Une station d'épuration D'une capacité de traitement de 26.000 m3/j extensible à 39.000 m3 à l'horizon 2021, la nouvelle station d'épuration des eaux usées a mobilisé une enveloppe de 333.900 milliards de centimes. Elle permettra l'irrigation de 420 hectares et la création de 310 emplois. L'hôpital de Tablat dans l'impasse Depuis une année, le projet de réalisation de l'hôpital de Tablat d'une capacité de 60 lits, est en veilleuse et ce, après défection d'une entreprise américaine qui a réalisé 25% des travaux. Cela au grand dam des habitants. 11.563 ha en jachère à Guelb Kébir Le projet de mise en valeur de 11.563 ha de céréales et produits maraîchères enregistre un retard considérable à cause de l'assèchement des oueds Beli, Torcha et Melal. D'où l'urgence d'opération de forages de puits pour l'irrigation.

A. Missoumi                                    25.01.2009

 

 

الصلاة و السلام عليك يا رسول الله

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site